Feeds:
Posts
Comments

http://www.provence.aparcourir.com/c_geo/geo_fiche.php

The late eighteenth and nineteenth centuries reveal an Aix reduced from its rank of “capital” to that of souspréfecture. The great surges in town development, mercifully, were restricted principally to “cosmetic” improvement (the fountains of la Rotonde and the Roi René) and more earthy considerations of the water supply, (canal Zola 1838-1854) and Canal du Verdon 1831-1875) , and the development of roads, schools, and university faculties. Neglect, not always benign, may be accounted as the chief source of Aix’s architectural preservation in the nineteenth century. The Paris – Nice mainline railway was routed through Avignon, Arles, Miramas and Marseille. Aix’s Rip van Winkle snooze of over a hundred years meant that no great building sites have slashed through the maze of the old town whose economy remained largely rural. The chief town squares are still occupied by markets: place des Prêcheurs, Place Richelme, and Place de la Mairie, while the twentieth century has here, as elsewhere, fumbled an uncertain path through a jungle gym of socio-economic demographics.

Een link

http://13770.org/2006/02/24/lancien-canal-du-verdon/

Een boek

Technology, Terrain & Water Supply : Problems in Constructing the Canal du Verdon (1863-1875)

by

Williams, Alan F.

ISBN:

0704406454

ISBN13: 9780704406452
EDITION:
BINDING: Trade Paper
PUBLISHER: University of Birmingham, Institute of Local Government Studies
PUBLISHED: December 01, 1982
PAGES: 39

Le Canal du Verdon ou Canal-de-Verdon est un ancien ouvrage hydraulique national qui participait à la desserte en eau brute, captée dans le Verdon, de l’ensemble des communes du bassin d’Aix-en-Provence.

Les travaux, commandés par Napoléon III, prévoyaient un canal devant suivre le cours de la rivière afin de fonctionner par aspersion. De nombreux tunnels durent être percés et la mise en eau a été réalisé en 1868 après la construction d’un barrage haut de 15m, en aval de la commune de Quinson. Plus de 500 ouvriers ont participé aux aménagements, tous des bagnards condamnés aux travaux forcés.

Son activité a cessé depuis la mise en service des différentes retenues sur le Verdon, mais son tracé est toujours visible quoique peu praticable à l’heure actuelle. L’entretien des tunnels nécessiterait des fonds trop importants afin d’ôter tout danger. La plupart sont d’ailleurs fermés par des grilles.

De même, le sentier du Garde-Canal qui permettait de longer l’ensemble de l’édifice se trouve en partie engloutit par les eaux du Lac d’Esparron. Seul une toute petite partie du canal en lui-même est praticable, sur les rives du lac, en face du village d’Esparron-de-Verdon. Une course de VTT avait d’ailleurs été organisée vers la fin des années 90 sur cette partie.

Ce canal est aujourd’hui remplacé par un ouvrage de bien plus grande envergure : le Canal de Provence.

Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur

Dit gaat over het begin en het einde van het Canal du Verdon. Tussen het begin en het einde worden verhalen verteld over de opdrachtgever, de mensen die er aan werkten, het doel van het Canal, de loop van het Canal, waar het nog te zien is, welke wandelingen er in de buurt te maken zijn en welke mysteries eromheen leven.

De verhalen zijn gebaseerd op de feiten die men verondersteld waar te zijn en zijn overgoten met fantasie, intuitie en mogelijkheid.

Al schrijvend zal zich iets gaan ontwikkelen. Het is NU begonnen.